Le ballon, vite !

Ecole FC09b

Ce vendredi matin, un automobiliste alcoolisé (effet beaujolais nouveau ?) a percuté à Sergy le bus scolaire transportant des élèves du Lycée international de Ferney. Trois blessés légers, dont une seule emmenée à Saint-Julien (pourquoi pas à l’hôpital de La Tour, plus proche ?).

Question pratique à propos du conducteur : est-il possible que le beaujolais d’hier soir soit resté dans son sang jusqu’à 7 heures du matin ? Ou bien avait-il, à l’insu de son plein gré, remplacé la cafetière matinale par une chopine qui passait par là ?

D’après Météo France, il faisait à peine 10 degrés en plein air, ce matin à Sergy, mais pas loin de 12,5 degrés dans l’habitacle. Avec un petit arrière-goût de banane.

Du nouveau pour souffler un peu

Beaujolais

Histoire de fêter l’arrivée du beaujolais nouveau, les pandores se sont plantés, jeudi soir, à la croisée des chemins, histoire de faire souffler les automobilistes qui s’étaient déplacés pour l’occasion. En ville, ils lui avaient trouvé un agréable parfum de banane mais, dans la camionnette des gendarmes, le beaujolais nouveau est arrivé avec un détestable goût de prune.

Le feu au lac

FC107p3bPOMPIER

A Divonne, il n’y a pas encore le feu au lac mais le collège brûle déjà. L’incendie s’est déclaré sur le coup 13h dans le bâtiment abritant la cantine. Pas de blessés mais pas mal de dégâts. Et pas de grillades au menu de demain. Les potaches avaient la flemme, ils ont désormais la flamme…

Ferney coule

Bientôt une source d’eau potable à Ferney, capable d’alimenter les robinets de la commune (et des communes voisines) ? Sous la houlette de la CCPG et les applaudissements du maire, les forages ont débuté à la lisière des bois de la Bagasse.

Divonne bouteille

Le premier liquide est un peu marron. Pourvu qu’à la fin, Raphoz ne le soit pas tout à fait. Une chose est sûre en tout cas: il y a dès maintenant davantage d’eau dans les bois que de blé dans les caisses.

Extinction de (19) voix

Ceux qui, comme Candide, s’attendaient à un grand barnum en ont été pour leurs frais. Le conseil municipal de mardi soir a été on ne plus soft. En gros, les annonces du maire honni sont passées comme lettres à la poste. Meylan et consorts ont à peine pris la parole. Et pour ne rien dire. Les grands choix de Raphoz, c’est tout juste s’ils ne les ont pas applaudis des deux mains.

Trois vertus FC 112

Allons, mesdames et messieurs, reprenez-vous ! Sinon, le reste du mandat risque d’être bien morne. Vous n’avez pas été élus pour ça ! Les Ferneysiens ont encore besoin de vous. Pour rire un peu.

Tour de vice

Homme taureau FC 58

Futé, Daniel Raphoz. Moins de quatre heures avant le conseil municipal de ce mardi soir, il a trouvé le moyen de convoquer à la mairie de Ferney une conférence de presse dont le but était, certes, d’informer les journalistes, mais aussi – et surtout ? – de couper l’herbe sous le pied de son opposition, François 1er en tête.

Lire la suite…

Le caprice, c’est fini

Conseil FC 41

Du temps de sa splendeur, le roi François nous avait fait un gros et coûteux caprice : sa Maison des Cultures. 18 millions au bas mot, pour un cinéma exploité par un privé, une salle de spectacle pratiquement limitée au chant choral et une médiathèque sans doute souhaitable mais dévoreuse de frais de fonctionnement plus encore que d’investissement.

Aujourd’hui, chantons avec Hervé Vilard : « Le caprice, c’est fini ».

Lire la suite…

Saute-frontière

Pique meurons FC 80

Le phénomène frontalier a commencé voilà soixante ans. Bientôt l’âge de la retraite ? Dans toute l’Europe, les frontières se referment en même temps que les esprits et les porte-monnaie. Franchira-t-on encore longtemps la frontière sans avoir à montrer patte blanche ? La franchirons-nous, d’ailleurs ? Les promoteurs, qui ont généralement le nez creux, sont les premiers à se poser la question. Raison de plus pour écouter (ou ré-écouter) le sketch de Laurent Nicolet…

Frontière bonhomme

Nouveau bug pour François

Maire d'alors FC 83

François n’a guère tardé. Trois semaines après sa défaite aux municipales de mars, il se voyait déjà redevenir maire en 2020 et, pour cela, recréait l’association par laquelle il était arrivé au pouvoir six ans plus tôt (« ferney avenir », qui s’était auparavant intitulée « ferney-a-venir » ou encore « ferneyavenir »)

Son avenir ancien appartenant désormais au passé, on allait vois ce qu’on allait vois avec son avenir à venir! Hélas, il semble bien qu’un gros bug se soit abattu sur ce nouvel avenir.

Lire la suite…