Démocratie mon œil !

 ROULEAU

Pour la première fois à l’occasion des élections municipales de mars 2014, les électeurs auront également à choisir leurs représentants à la Communauté de Communes (CCPG). Une véritable mesure de salubrité publique, qui devrait conférer enfin une véritable légitimité démocratique à cette assemblée qui, par le passé, a trop souvent ressemblé à une bande de copains et de coquins. Cette véritable révolution, nous l’appelions depuis longtemps de nos vœux.  Elle permettra aux électeurs, s’ils veulent bien se pencher sur le pédigrée des postulants (en particulier des sortants) et sur leur silence complice lors de décisions voulues par le président.

Oui, il y a beaucoup de pleutres parmi les délégués actuels de la CCPG. Et quelques brebis galeuses aussi. Les électeurs-bergers auront bien du mal à les séparer du troupeau ! Souhaitons-leur bonne chance. Ils en auront besoin !

Reste que les conditions mêmes du vote restent un rien fumeuses. L’électeur aura, comme précédemment, à choisir entre les listes (bloquées) des candidats au conseil municipal. Avec l’outrageux déséquilibre voulant qu’une liste ayant obtenu 50% des voix se retrouve avec 75% des élus. Mais ce même électeur devra aussi, sur la base d’autres listes, élire les candidats à la CCPG. Que se passera-t-il si certains de ces candidats, démocratiquement élus, ne font pas partie de la liste municipale majoritaire et ne font finalement pas partie des conseillers municipaux élus ?

Et ce n’est pas tout. Que dit la loi ?

  • Dans les communes de 1 000 habitants et plus, les conseillers communautaires sont élus en même temps que les conseillers municipaux, selon les mêmes modalités (scrutin proportionnel de liste à deux tours, sans aucune possibilité de modifier la liste). Les candidats à l’élection au conseil communautaire doivent obligatoirement être également candidat au conseil municipal. Les deux listes de candidats figurent sur le même bulletin de vote.

Cela revient à dire que chaque liste municipale présentera « sa » liste communautaire. Il y a gros à parier que les premiers de la liste municipale seront aussi les premiers de la liste communautaire. Et comme l’électeur ne pourra ni intervertir ni biffer les candidats, on devrait se retrouver à la prochaine CCPG avec le même « machin » dans lequel seules les majorités seront décemment représentées. La France est encore loin de l’Allemagne, des pays scandinaves… ou même de la Suisse. Belle démocratie, vraiment !

Une réflexion au sujet de « Démocratie mon œil ! »

  1. Oui ! Un truc pour le re-découpage des régions et le nouvel avènement des
    baronnies ! On rigole jaune surtout si l’on connaît des personnes figurant
    sur les deux listes…

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !