Maire et apporteur immobilier

FM proposeNjpg

« Je vous propose de vous rencontrer avec les autres propriétaires afin de vous exposer le projet et vous orienter auprès d’un professionnel de l’immobilier qui serait susceptible de racheter votre bien à un prix bien supérieur à celui qui pourrait vous être proposé par la suite ».

Dans les milieux de l’immobilier, l’auteur d’un tel message est généralement appelé un « apporteur », personne qui gagne sa vie en mettant en contact des vendeurs potentiels et des promoteurs en quête de proies. Le hic, c’est que cette phrase est extraite d’une lettre datée du 23 août 2013 et signée par François Meylan, maire de Ferney-Voltaire, sur un papier à en-tête de la Ville.

FM

A la différence de certains de ses prédécesseurs, Français 1er n’a jamais été, à ce jour, suspecté de magouilles immobilières. Ce n’est donc sans doute pas dans cette direction qu’il faut chercher l’origine de de cette grosse bévue. Mais alors, qu’est-ce qui lui a pris de se mettre dans une telle situation ? La réponse se trouve, en partie, dans cette lettre qu’il adresse aux propriétaires de garages situés à proximité du Châtelard et du chemin Condorcet : « Vous trouverez-ci-joint le plan indiquant le futur passage du tramway en discussion (en rouge sur le schéma). Vous constaterez à la lecture de celui-ci que le tracé passe à proximité immédiate du chemin Condorcet situé en parallèle de votre bien ».

Ferney-Candide dispose de la fameuse lettre mais pas du plan auquel le maire fait allusion. De quel document s’agit-il ? Quelle est sa valeur dans la mesure où aucun emplacement réservé au tram ne figure dans le nouveau PLU récemment mis à l’enquête ?

Là où ça se corse, c’est que dans la même lettre, François Meylan se comporte très exactement en apporteur immobilier au service d’un promoteur particulier : « Je vous propose de vous rencontrer avec les autres propriétaires afin de vous exposer le projet et vous orienter auprès d’un professionnel de l’immobilier qui serait susceptible de racheter votre bien à un prix bien supérieur à celui qui pourrait vous être proposé par la suite ».

Ainsi donc, non content d’outrepasser un rien son rôle en prenant directement contact avec les propriétaires, notre bon maire se met au service d’un seul et unique promoteur, qu’il privilégie par rapport à des concurrents éventuels en affirmant qu’il serait « serait susceptible de racheter votre bien à un prix bien supérieur à celui qui pourrait vous être proposé par la suite ». D’autres promoteurs seraient en droit de considérer cette manœuvre comme de la concurrence déloyale, aggravée par le poids que représente une lettre officielle signée par le maire lui-même.

FM Cachet

L’heureux bénéficiaire de cette démarche incongrue, la société Urbain V basée à Meyrin et disposant de bureaux à Ferney (13a ch. du Levant ), s’est empressé de relancer les propriétaires concernés. Le 9 octobre, elle écrit : « Suite à la demande de la commune, nous souhaiterions vous rencontrer afin que nous puissions vous présenter notre projet. (..) Si vous souhaitez un rendez-vous personnalisé, merci de prendre contact avec nous au 06 23 ** ** ** (ligne directe)».

Urbain GPUrbainADRQuant à ceux qui n’ont donné suite à cette première invitation, ils ont reçu la relance suivante : « Nous revenons vers vous afin de savoir si notre proposition d’acquérir votre garage à hauteur de 25.000 euros avait retenu votre attention ».

UrbainV2XXXXDs

Surpris par cette situation incongrue, nous avons demandé au maire de nous confirmer l’authenticité de sa lettre et lui avons posé cette simple question : « Même dans un but louable, est-ce bien le rôle d’une mairie et de son maire de recevoir des propriétaires afin de les orienter vers un promoteur immobilier ? »

Voici sa réponse : « Oui, il est du rôle d’un maire de tenter de concilier l’intérêt général de la cité et l’intérêt de ses habitants. Il est aussi du rôle d’un maire d’anticiper – très en amont – la mise en place d’une infrastructure d’importance – tel un tramway – et de prévoir la composition urbaine qui l’accompagnera. À force de ne pas agir dans les différents projets privés, les municipalités successives ont contribué au développement parfois anarchique de notre ville. C’est pour éviter les erreurs du passé que de telles démarches sont entreprises, ici et ailleurs, en parfaite conformité avec les lois et règlements de notre pays. »

Comme dans d’autres domaines, François Meylan est toujours certain de son bon droit dès lors qu’il s’agit de « concilier l’intérêt général de la cité et l’intérêt de ses habitants ». Au fait, la société Urbain V travaille-t-elle exclusivement pour « concilier l’intérêt général de la cité et l’intérêt de ses habitants » ? Et le maire n’en fait-il pas un peu trop pour densifier la cité et amener le tram à tout prix ? Chacun se fera sa propre opinion…

Pour télécharger la lettre du maire, cliquez ici…

Ferney 28 Meyrin

Une réflexion au sujet de « Maire et apporteur immobilier »

  1. Alors attention, il y a bien un emplacement réservé sur la rue Condorcet (No 68: Élargissement pour BHNS et aménagement de la ruelle). Le document de zonage est disponible sur le site de la commune http://www.ferney-voltaire.fr/215-revision-generale-plu-2007.htm. C’est le reste que je ne saisis pas, Pourquoi faire acheter ces garages par une société tierce alors que justement, une fois le PLU validé seule la commune ou par délégation la communauté de communes pourront le faire… si quelqu’un à la réponse… Je peux aussi poser la question au maire au prochain conseil…

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !