Nouveau bug pour François

Maire d'alors FC 83

François n’a guère tardé. Trois semaines après sa défaite aux municipales de mars, il se voyait déjà redevenir maire en 2020 et, pour cela, recréait l’association par laquelle il était arrivé au pouvoir six ans plus tôt (« ferney avenir », qui s’était auparavant intitulée « ferney-a-venir » ou encore « ferneyavenir »)

20140510 Ferney Avenir JOSon avenir ancien appartenant désormais au passé, on allait vois ce qu’on allait vois avec son avenir à venir! Hélas, il semble bien qu’un gros bug se soit abattu sur ce nouvel avenir.

En effet, les nouveaux conjurés s’étaient empressés de créer un nouveau site, www.ferneyavenir.net. Catastrophe, depuis quelques jours, l’écran reste blanc, avec tout de même une brève information : « Site hors ligne suite à la démission du webmaster ».

ferney avenir net 20141021

Lorsqu’une association crée un site web, le webmaster est à la fois l’homme de confiance, le porte-parole, le deus ex machina, l’ombre portée de dieu. Qui était-il ? Une chose est sûre : il a rendu son tablier. Du coup, saint François doit se sentir bien seul, une fois de plus.

Faute de tribune, où va-t-il expliquer les raisons de son recours contre la nouvelle Maison des Cultures, lui qui, encore maire, se plaignait tant des irresponsables qui, par de tels recours administratifs, portaient atteinte aux bienheureux Ferneysiens ? Il devrait essayer sur Fesse-Bouc.

Une réflexion au sujet de « Nouveau bug pour François »

  1. En ce qui concerne la Maison de cultures, il faut faire attention à ne pas tout mélanger. La proposition de transformer la médiathèque en lieu de restauration est proprement scandaleuse. Il existe une différence entre une Maison des Cultures et un Buffalo Grill il me semble et on lit difficilement l’avenir même à Ferney dans un steak frites. L’opposition à toutes les modifications introduites par l’actuelle municipalité dans le projet de Maison des Cultures n’a pas de sens. Il ne faut pas s’opposer pour s’opposer. Par contre, on m’a expliqué qu’une des élues d’opposition, une certaine Madame Sakhi-Hassanaine, avait proposé de conserver la médiathèque en envisageant un cofinancement avec Prevessin et Ornex. Je trouve que c’est une excellente idée constructive en période de restriction budgétaire et qu’elle éviterait de repousser le projet à plus tard ou à ailleurs comme certains le souhaiteraient. Et cela ne m’étonne pas qu’elle sorte de la bouche d’une femme si je puis dire avec un peu de militantisme provocateur. On aurait tort de considérer leur trop faible présence dans la vie politique gessienne comme acceptable. D’ailleurs la cause des femmes dans nos contrées attend son candide il me semble!

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !