CouillesD FC15

Mon Candide,

L’hiver fini, c’est les zélections et c’t’à Collonges qu’y faut tapiner.

J’fous l’fourgon à Farges, chez l’sortant Juliet, près d’l’école à Lanselme, qu’était mon instit’. Passent des paquets d’cars vides, sauf un avec un barbu qui descend, 1’anénèss j’comprends. J’suis magistral international, pas d’ici mais Pé-esse. Emmergé. Enne’gé(1). Rien que ça. S’est pas r’slippé qu’un barouf pas possib’ s’coue l’toit d’la carriole. J’sors et j’vois un para­chute qu’arriv’, rent’ en force, vient d’Haut’ville, s’nomme Cri-Cri Simoni. Y fait: Tâte mon menhir(2), c’est du granit. Deux cents balles et s’tire rapid’.

Ma p’tit’ Marie-Paule, ton p’tit Dani Juliet y voudrait ben qu’t’essayes son canon neige. J’suis chef du tourism’ de l’Ain et ‘vais en fout’ quatre-vingts à Lélex poul’ski. Ben mon salaud, c’est pis qu’les quatre-vingts chasseurs dans l’plumard d’la marquise ! J’y fais une p’tit’ branlette au savon, mais port’ pas loin son canon.

A Gex, c’est à Paire Tant (3), près du cimtière qu’on est peinard-discret. Passent deux barbus bourrés, band’role Duthaz­-Marguerettion. Pé-esse. Emme-erre-gé. Enne-gé. Pé-cé (1). J’comprends rien, s’arrê­tent pas. Des ploucs.

D’nouveau l’gros barouf sur la carriole, j’sors voir. Parachute marqué Wyssa, fond rouge croix blanche, GENF en noir. L’mec y crie GE c’est Genève, NF c’est Front National, et c’est la Swissair qui m’a largué sur Gex. Tâte mon menhir de granit’(2), qu’y dit, et soupèse mes pierres du Niton. Pousse donc la Marseillaise j’y dis. Y cherch’ un moment et braille o-diri-i-dié-di-o, o-diri-i­dio (5). Ça doit êt’ ça l’jodel.

Suit un parapente vert et rose, vient d’Mussy, marqué GE JCP. Je r’connais un bon client barbu, le Pruv’eau. GE c’est pas Genf y dit, c’est Génération Ecologie. Gratt’ mon bidon vert, y d’vient rose. Bidonnant, non ?

V’là un aut’ client habitué, bien fatigué. T’as l’air-bas-Nicod (6),tu fumes trop, entr’, te r’quinquer. Pose son blouson noir marqué d’dans Tonton Mimitt et dehors Tonton Mimill (7), sous un’ têt’ d’loup Blanc. J’ai r’tourné ma veste, y dit, d’dans j’suis DVG (8) et dehors j’suis DVD (9). A Divonne, faut savoir nager.

Mon Candide, j’ai pas tout compris mais la r’cette est correct’, tu pourras t’palucher c’printemps. La politiqu’ ça sent pas l’frais et c’est pour ça qu’y a si peu d’nanas. Vive nous ! J’vais m’désintoxiquer dans les vio­lettes.

Mimis, ta Marie-Paule

NDLR : Petit lexique pour les zélecteurs

(1) PS, MRG, Nouvelle Gauche.

(2) Menhir : surnom breton de Le Pen.

(3) Il faut lire Perdtemps.

(4)  Les Pierres du Niton sont deux rochers ronds qui émergent du Léman à Genève.

(5) Chant traditionnel des montagnards suisses.

(6) Herbe à Nicot : nom poétique du tabac.

(7) Mimitt’ et Mimill’ doivent être Mitterrand et Millon.

(8) DVG : Divers gauche.

(9) DVD : Divers droite.

 

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !