Saint-Genis rachète Thoiry

Plus vrai que nature…

Que La Baignée se rassure : L’Empoudré Bertrand n’a pas l’intention de lancer une OPA (offre publique d’achat) sur la cité des Orgueilleux. Non, son projet est bien plus ambitieux.

De la même manière qu’une succursale du musée du Louvre doit (devrait, aurait dû ?) prendre place dans la Cité des Savoirs imaginée par Terrinnov pour l’entrée de Ferney, de la même manière l’immense espace du futur (ou passé simple ?) centre commercial Open, qui peine à voir le jour à Saint-Genis depuis une bonne dizaine d’années, pourrait bientôt accueillir une antenne du célèbre zoo de Thoiry, avec éléphants, girafes et kangourous. Les crocodiles, eux, seraient recrutés sur place.

Lire la suite…

La lettre qui fâche

Datée du 8 septembre 2023, signée par le maire de Ferney et adressée à la directrice de l’Education nationale de l’Ain (Académie de Lyon), avec copie à Gabriel Attal, alors ministre de l’Education, cette lettre relève quasiment du Secret Défense. La preuve : elle n’a été communiquée ni aux élus ferneysiens, ni aux enseignants, pourtant directement concernés. Elle porte sur l’enseignement de la langue arabe et pourrait se résumer ainsi : Langue arabe égale religion musulmane ; religion musulmane égale islam radical. A quoi on pourrait ajouter terrorisme puisque, dixit le maire, « la mouvance des frères Merah était présente à Ferney-Voltaire ». Fermez le ban et n’en jetez plus.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 20230908-p1s3.jpg.

Lire la suite…

Annaïs, héroïne gessienne

Annaïs était née vers les années mille-huit-cent-quatre-­vingts à Gex-la-Ville et rien ne la prédisposait à devenir, soixante-cinq ans plus tard, héroïne gexoise, colonel honoraire des FFI et première utilisatrice de la pompe à pression McCormick, sans parler du Championnat du Monde de course en sac, auquel elle échoua de  justesse à cause d’un « sale » Italien nommé Peretti.

Lire la suite…

Ferney Candide / Numéro zéro / Samedi 12 janvier 1974

Les temps sont durs. Et ce n’est rien encore, comparé à ce qui nous attend. Le privilège frontalier ne fera que retarder l’échéance. De toute manière, le temps où l’on profitait de deux jours de congé pour avaler les 1000 km menant à la Côte d’Azur, où trois semaines de loisirs organisés à l’autre bout de la planète ne coûtaient pas plus cher que quinze jours chez soi, où le fric tenait pavé haut jusqu’à éclabousser les piétons, ce temps est révolu.

Lire la suite…

Ferney, nid d’espions

Selon les services de renseignement français, Alexandre K. aurait séjourné à plusieurs reprises à Ferney, entre 2014 et 2018, de même qu’une dizaine d’autres agents russes. Ils résidaient pour la plupart dans divers hôtels ferneysiens : le Médian, les Citadines et l’Appart’City. Parmi eux, Alexandre M., l’un des deux assaillants de Skripal en Angleterre, et Sergueï F., coordinateur de la tentative d’empoisonnement. Tous ont quitté la région aussitôt après l’affaire mais d’autres, à leur tour, y ont certainement fait leur nid.

Lire la suite…

Divonne-sans-Bains

Le bon docteur Vidart doit se retourner dans sa tombe. 175 ans après la création de sa célèbre station thermale, voilà que le maire, Scatto-du-Lac, est aujourd’hui infoutu de trouver un repreneur pour les thermes, installés à deux pas de « sa » mairie. Il est loin, le bon temps des bains maures…

Lire la suite…

La pilule à Boubou

Cela va faire quatre ans mais Boubou-la-Pilule, maire de C’est-si-bon et ex-président de la Communauté de Communes d’alors, n’a toujours ni compris, ni digéré la sienne, de pilule. Celle qu’il a prise à l’insu de son plein gré pour l’élection au poste de président, qu’il briguait à nouveau et ne pouvait que remporter. Au point, d’ailleurs, qu’il avait à peine daigné exposer aux autres conseillers le projet de son nouveau mandat.

Lire la suite:

Chaud devant !

Les Ferneysiens ont aimé les travaux du BHNS, ils vont adorer ceux du chauffage à distance. Résumons. Chaque année, le CERN consomme des millions de kilowatts-heure pour accélérer ses neutrons et autres bosons. Intéressant mais pas très écolo. Par les temps qui courent, le CERN a éprouvé le besoin de se repeindre (un peu) en vert. La solution : utiliser l’eau de refroidissement des accélérateurs pour chauffer le futur (et encore hypothétique) quartier de la ZAC Terrinnov. Et à prix d’amis, en plus.

Lire la suite…