Il est né, le divin Landreau

Tente fete FC 62Il se voit déjà pape à la place de François ! Prénommé Christian, tout un programme, le nouveau-né (mais pas tombé de la dernière pluie) souhaiterait sans doute que la fumée blanche s’élève en mars au-dessus de la mairie de Ferney-Voltaire, appelée à un transfert rapide en l’église St André, sous la protection rapprochée du Seigneur.

Apôtre du monothéisme, Christian Landreau est depuis six ans, à l’en croire, le seul vrai missionnaire au sein d’une assemblée sans religion. A lui tout seul, il se sent « comme le leader de l’opposition » (Le DauBé, 21.12.2013) Il est donc temps que ça change ! Après François, Christian !

CouillesC FC15

Solidement rivé sur sa croix, Landreau a récemment fait un louable effort d’œcuménisme en tentant un rapprochement avec Daniel Raphoz, leader plus représentatif de l’opposition à François Meylan et candidat déclaré aux prochaines municipales. Hélas, cet impie l’a battu froid, malgré une réunion tenue « sous l’arbitrage d’Etienne Blanc ».  Le frère et les frères (comprenne qui pourra, trois points de suspension…) ont donc choisi le chacun pour soi plutôt que le mariage pour tous. La famille recomposée attendra.

Reste à constituer la Sainte Cène. Selon l’évangile municipal ferneysien, il faudra en mars vingt-neuf martyrs, dont la moitié de femmes. Enfer et damnation, comment les trouver ?

C’est ici qu’intervient une honorable dame, Claire Delavernette, représentante officielle auprès des Nations-Unies d’une obscure ONG ferraillant pieusement pour défendre l’enseignement libre. Début décembre, Claire accueillait pour la quatrième fois dans sa modeste demeure un saint pince-fesses de Noël, « avec une collection chic qui se veut résolument « tendance » avec des articles à tous les prix ! » Bon chic, bon genre, bon cœur.

Sur le Net, on retrouve aussi sainte Claire chez les Versaillais, chantant les vertus de l’école Saint-Benoît et de son « entrée en Carême avec le père Louis-Marie ». Cela se passait certes en 2003 mais rien n’a vraiment changé à l’école privée St Benoît de Versailles,  si fière de ses institutrices, toutes « diplômées de l’école du père Faure ».

Au fait, quel(s) rapport(s) entre Christian Landreau, putatif messie ferneysien, et Claire Delavernette, amazone au goupillon dégoupillé ? La réponse, plutôt racoleuse, tient dans un texte qu’elle vient d’adresser à ses ami(e)s pour les inciter à rejoindre la liste encore fort dégarnie du pieux et christique Landreau. Quelques extraits :

***

« Chères amies,

Je me permets de vous écrire pour vous informer que Mr Christian Landreau vient d’être investi par Mr Etienne Blanc, notre député UMP, pour présenter une liste aux prochaines élections municipales à Ferney. 

Cette liste est destinée à offrir une alternative viable pour les Ferneysiens:  

– tant en ce qui concerne la défense des valeurs telles que le respect de la vie, les besoins sociaux des familles, le primat de l’humain en quelque sorte qui doit imprégner toute politique

– mais aussi d’autres sujets qui eux aussi sont très « idéologisés », comme celui de la Culture

– sans oublier un poste clé: les finances… »

Décryptons ensemble ces saintes écritures. Landreau est investi par Etienne Blanc (à confirmer tout de même) mais pas par l’UMP, même si Blanc en porte les couleurs. Le respect de la vie, c’est non à l’avortement, comme dans l’Espagne néo-réactionnaire. Les besoins sociaux des familles, c’est un papa et une maman, non au mariage pour tous. Le refus d’un Culture « idéologisée », c’est le Vatican contre Voltaire. Les finances, poste clé, ce sont des subventions réservées aux associations bien-pensantes. Bref, remplaçons les commissions municipales pas des missions apostoliques. Et poursuivons avec Claire…

« Cette liste à présenter rapidement nécessite que nous trouvions des personnes disposées à adhérer au projet, que ce soit pour prendre des responsabilités spécifiques comme Président de commission ou bien tout simplement comme membre du Conseil municipal qui se réunit une fois par mois (…).

Si vous souhaitez participez ou vous renseigner davantage, je vous convie à une réunion chez moi, vendredi après-midi à 13h30 au moment du café avec Christian Landreau, au 34 rue de Versoix à Ferney. 

Nous avons besoin d’hommes et de femmes de conviction (15 hommes, 14 femmes) pour proposer une véritable alternative politique, comme nous y engage la Commission Permanente de la Conférence des Evêques (…)

Dites-moi par mail si vous pouvez venir vendredi prochain claire.delavernette@wanadoo.fr  ou par téléphone: 04 50 40 58 75 ou 06 75 50 91 72 (…) Claire. »

***

Si vous voulez bénéficier des saintes huiles, de l’onction épiscopale et de la bénédiction du sous-pape Christian, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Quant à nous, dieu nous en préserve !

DévoreuseRelire les précédentes aventures de Landreau en 2008…

3 réflexions au sujet de « Il est né, le divin Landreau »

  1. « …hommes et femmes de conviction (15 hommes et 14 femmes) » : et pourquoi diable seulement 14 femmes ?
    Est-ce parce qu’elles n’ont qu’un droit de cité limité, tutellisé comme dans la sainte église catholique ? Qu’elles doivent en priorité « tenir leur ménage » et laisser le mâle décider (comme le pape) ?
    Kinder (sans surprise)- küche- kirche comme disait Adolf l’affreux .

    • Tout simplement parce que si M. Landreau est tête de liste le compte fera forcément un homme de plus que le nombre de femmes. (sachant que la parité empêche d’avoir une différence de + de 1)

  2. Une christianisation de la vie politique ferneysienne, cela va sans rire!
    Pour compléter sa liste, je conseille à frère Christian de contacter sœur Frigide Barjot. Contre un logement social et un coup de blanc, elle acceptera sûrement de boucher un trou!

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !