Les nouvelles fautes à Voltaire

20140826 Citations Voltaire DLw

Comme souvent, le Daubé a un rien de retard à l’allumage. Ce mardi matin, 26 août, il publie en page quatre un long papier, au demeurant fort drôle, sur les fautes d’orthographe émaillant à Ferney les citations inscrites dans le parc de la Tire, au pied du château de Voltaire. C’est vrai qu’il a du talent, l’ami Colson, mais pas trop de reconnaissance…

Capture 22

C’est en effet Candide qui a sorti l’info, vendredi dernier (voir ici). Un article qui a déjà fait rire tout le Landerneau local – sauf le maire – et qui, bien sûr, a dû atterrir sur l’ordinateur de notre bon confrère Colson, grand reporter au Daubé. Et hop ! Arrivant comme manche après la cognée, voici-voilà un bien bel article en presque première mondiale. Sauf que.

ECHOS2 fc83

Sauf qu’à aucun moment, l’ami Colson ne cite ses sources. Merci et bravo, estimé confrère !

Mais ce n’est pas tout. Un journaliste arrivant rarement seul, le Gessien s’est lui aussi fendu d’un envoyé spécial, hier à Ferney (sortie jeudi) puis, ce mardi matin, c’est FR3 qui a débarqué dans le parc de la Tire, alerté par l’article de Colson. Si la rédaction lyonnaise avait eu la bonne idée de s’abonner (gratuitement) à Ferney-Candide, elle aurait au moins pu lui griller la politesse.

Mais ce n’est toujours pas fini…

Lecteur 3FC 30 p3

Dans leur un beau break siglé FR3, ce sont trois filles qui se sont pointées à Ferney sur le coup de midi. Une journaliste, une caméra-girl et la petite dernière pour tenir le parapluie. Grosse caméra, lourd trépied et petit micro sans fil.

Candide s’est fait un plaisir de guider la fine équipe sur les lieux du délit, micro fixé sur l’écharpe (grâce à l’épingle à cheveux de la dame, qui avait malencontreusement oublié la pince idoine). Silence, on tourne. Première interview près de la première citation fautive, deuxième près de la deuxième, et ainsi de suite. C’est à la dernière seulement que ces dames se sont aperçues d’un petit détail : elles avaient oublié de brancher le micro et, malgré le casque audio fixé sur les oreilles, personne ne s’en était aperçu !

Notes bombe

Du coup, rebelote mais, comme il pleuvait beaucoup et qu’elles n’avaient plus de temps à perdre, la nouvelle interview, enfin sonore, s’est limitée à la dernière citation. Pourvu qu’avec leur GPS, nos trois championnes aient retrouvé Lyon avant le journal de 19 heures.

Demain, la saga Valls-2 risque de nous priver de Canard enchaîné mais, jeudi, nous aurons droit au Pays Gessien. Avec la mention de Ferney-Candide ? Chiche !

Alex Décotte, 26 août 2014

Une réflexion au sujet de « Les nouvelles fautes à Voltaire »

  1. Oui, bravo à Ferney-Candide.
    Il faut aussi relever que l’anecdote fait les délices de la presse genevoise, ce qui n’est pas étonnant.
    Bien sur, les médias parisiens (et donc nationaux) se focalisent sur les soubresauts de la promotion Voltaire au plus haut niveau de l’état. Après, ils pourront s’occuper de la promotion de Voltaire au plus bas niveau de la démocratie locale.
    Si c’est un anglais qui a levé le lièvre, la presse anglo-saxonne devrait en faire ses choux gras.
    Un éclat de rire planétaire.

Postez ici votre commentaire. Bravo et merci !